Les Amoureux de Shakespeare - Les Mauvais Elèves

Succès Avignon Off 2016-2017-2018

Les Amoureux de Shakespeare

Présentation

En 2016, la compagnie Les Mauvais Elèves présente son deuxième spectacle Les Amoureux de Shakespeare. Avec la même envie de créer autour d’un auteur et de ses amoureux, ils choisissent Shakespeare et des scènes du Songe d’une nuit d’été. De cette comédie sont extraites uniquement les scènes d’amoureux entre Hermia, Lysandre, Héléna et Démétrius.

En ne retenant qu’une partie du Songe d’une nuit d’été, Les Mauvais Elèves et leurs metteurs en scène Shirley et Dino ont pris la liberté d’imaginer un spectacle qui prend racine dans ce texte, tout en devenant autre chose.

Cette adaptation, centrée sur les déboires amoureux des quatre adolescents perdus dans les bois, met l’accent sur l’humour du texte et la modernité de William Shakespeare dans sa manière de traiter l’amour et la jeunesse.

La mise en scène de Shirley et Dino révèle une grande liberté laissée aux comédiens : liberté de jeu, d’improvisation, de montage des scènes, de choix des chansons, liberté d’imagination pour le public dans un espace sans décor, liberté encore de décalage temporel entre les costumes des années 1960 et le texte du XVIe siècle.

Les années 60 en Angleterre

Nous avons accordé un soin tout particulier à la création des costumes, puisqu’ils allaient représenter l’essentiel de notre scénographie, et nous aiguiller dans la construction des personnages. Ils sont, avec le choix des chansons des Beatles, des Kinks, des Troggs... les seuls éléments qui permettent un ancrage dans un espace-temps : les années 1960 en Angleterre.

La ponctuation musicale (acoustique et a capella) des années 60 accentue encore cet humour et ce lien avec notre époque, sans pour autant lui enlever sa poésie. Au contraire, les chansons viennent mettre en relief certains passages du texte, en ouvrant une parenthèse au détour d’un mot, d’une émotion, comme si l’on mettait l’action sur « pause », pour permettre au personnage de danser, de chanter ce qu’il vit, ce qu’il dit à ce moment précis.

Onze chansons du répertoire pop anglais des sixties sont chantées par les quatre interprètes. Parfois chantées en français et/ou en anglais...

  • Nom du fichier : Dossier de présentation - Les Amoureux de Shakespeare
  • Taille : 467.72 Ko
Télécharger

 

Le mot du Metteur en Scène

“Après le formidable succès des Amoureux de Marivaux et l’engouement du public pour les Mauvais élèves, il me semblait évident de poursuivre l’aventure. Créer un nouveau spectacle. Mais surtout préserver le plaisir de jouer, l’enthousiasme de la jeunesse, la joie de partager, bref, garder l’esprit Mauvais élèves. J’ai très vite pensé aux amoureux du Songe d’une nuit d’été. Dès la première lecture nous nous sommes beaucoup amusés et j’ai senti que nous tenions là un bijou. Car cette comédie est à la fois drôle, fantaisiste, délirante, étincelante et d’une grande poésie. Ces Amoureux de Shakespeare ont permis aux comédiens de grandir encore, de s’aventurer en terre inconnue, de se surprendre. Plus matures, plus expérimentés grâce au spectacle précédant, ils jubilent ! Cet été en Avignon, les premières représentations ont reçu un accueil enthousiaste qui mène ces Mauvais élèves au Théâtre de Poche-Montparnasse pour quatre mois. Le Bonheur ! ”

Corinne Benizio, metteur en scène

 

 

© Fanchon Bilbille

Revue de Presse

LE PARISIEN ****

Une farce jubilatoire ! Une folie douce et fraîche qui s'achève en apothéose sur un mix des fins tragiques du dramaturge anglais. Mis en scène par Shirley et Dino, Valérian Béhar-Bonnet, Antoine Richard, Bérénice Coudy et Elisa Benizio prennent visiblement un immense plaisir sur scène. Le public aussi devant ces quatre amoureux-là qui s'aiment assurément pour le meilleur et pour le (Shakes)pire”.

Sylvain Merle

LE TELEGRAMME ***

Un numéro de folie douce ! On rit beaucoup, entraîné par la puissance onirique de ce « songe » utopiste ou le merveilleux se faufile dans la réalité, ou les elfes côtoient les humains et ou les sortilèges provoquent une fin heureuse.

Jean-Luc Wachthausen

FROGGY’S DELIGHT  

Les Mauvais élèves transforment la pièce originale de Shakespeare en une farce débridée et décomplexée. La mise en scène est impeccable. Leurs inventions sont irrésistibles, impossible alors de s’empêcher de rire devant cette relecture furieusement décalée !

Laurent Coudol

REG’ARTS

Une sorte de jeu de l’amour et du bazar parfaitement maitrisée et orchestrée. Adaptation totalement folle, très enlevée et d’une drôlerie de chaque instant.

Patrick Rouet

SENSUELLE 

Le songe d’une nuit d’été est déjà la pièce la plus drôle de Shakespeare, alors, ponctuée de chansons pop-rock que l’on a tous fredonnées, elle devient carrément comique ! Cette pièce réjouissante et chantante nous rappelle que, de Shakespeare aux Beatles, c’est l’absurdité de l’amour qui a donné naissance aux plus grandes œuvres.

DE LA COUR AU JARDIN

Jouissif, jubilatoire, délirant ! Une relecture enthousiasmante et déjantée ! Ces quatre-là, Valérian Béhar-Bonnet, Elisa Benizio, Bérénice Coudy et Antoine Richard, on rit de bout en bout !

Yves Poey

×